Paule & Michel Ehrhardt - Nature d'Alsace à 6, 8 et 1000 pattes

Hémiptères

Les Hémiptères (hemi=demi - pter=aile) comprennent les punaises, les cigales, les cicadelles, les pucerons et les cochenilles. L'appareil buccal est piqueur-suceur. Les Hétéroptères (hetero=différent - pter=aile) sont les punaises dont les ailes antérieures (hémélytres) ont une partie durcie et une extrémité membraneuse. Les Homoptères (homo=semblable - pter=aile) ont des ailes dont la structure est homogène et sont repliées en toit. Environ 3500 espèces en France.

  • Acanthosomatidae

    Les Acanthosomes sont des punaises généralement de couleur verte, rouge et jaune. Elles sont phytophages et vivent dans les arbres et arbustes.

  • Adelgidae

    Appelés aussi Chermès, ces pucerons gallicoles sont inféodés aux conifères.

  • Aleyrodidae

    Les Aleurodes sont caractérisés par deux paires d'ailes opaques recouvertes de poudre cireuse blanche. Ils ressemblent à de petits papillons et sont cachés sous le feullage des plantes. Ils sont phytophages.

  • Alydidae

    Ces grandes punaises allongées ont les fémurs postérieurs renflés et épineux. Elles sont phytophages. 

  • Anthocoridae

    Ces petites punaises (1,5 à 5 mm) au corps aplati sont prédatrices de psylles et pucerons et sont de bons auxiliaires des cultures.

  • Aphididae

    Les pucerons sont une grande famille. Suceurs de sève, ils peuvent induire des viroses aux végétaux.  

  • Aphrophoridae

    Ces insectes sauteurs sont apparentés aux Cercopes. Leurs oeufs sont pondus par groupes dans les tiges des plantes au sein d'un cocon de mousse baveuse qui assure une isolation climatique et une  protection contre les prédateurs. Cette bave mousseuse est appelée "crachat de coucou".

  • Aradidae

    Elles ont le corps très aplati afin de circuler sous les écorces où elles consomment des champignons. Espèce grégaire.

  • Berytidae

    Ce sont des punaises brunes très allongées, aux longues pattes. Phytophages, elles peuvent aussi occasionnellement se nourir de petits arthropodes.

  • Cercopidae

    Les espèces ne sont pas nombreuses. Les larves s'entourent d'une masse d'écume (crachat de coucou) qui les protège des prédateurs et garantit une température et humidité adéquates.

  • Cicadellidae

    Petits insectes sauteurs ayant les ailes en toit au repos. Ils sont piqueurs-suceurs. Leurs couleurs sont variées. On les retrouve dans tous les milieux.

  • Cicadidae

    Il existe quatre espèces de cigales en Alsace. Trois de petite taille (cigalettes) et une espèce de grande taille. La cigale vit au moins deux à trois ans à l'état larvaire dans le sol, pour trois semaines de vie aérienne. Elles sont phytophages. Les mâles chantent pour attirer les femelles pour la reproduction.

  • Coccidae

    Cochenilles dont les femelles ont un corps aplati et sont aptères tandis que les mâles ont des ailes.

  • Coreidae

    Punaises brunes à longues pattes dont les fémurs et tibias sont parfois surdimensionnés, ressemblant parfois à une feuille, d'où le nom de punaise à pattes foliacées. Elles sont souvent parasitées par les Tachnaires (diptères). Elles sont phytophages.

  • Corixidae

    Punaises aquatiques phytozoophages. Elles nagent à l'endroit (dos vers la surface), la bulle d'air étant dorsale. 

  • Cydnidae

    Souvent blanches et noires, elles ont les pattes recouvertes d'épines et adaptées pour creuser le sol où elles vivent. Elle sont herbivores.

  • Diaspididae

    Très petites espèces dont les femelles aptères se cachent sous un "bouclier" de cire et de chitine.

  • Flatidae

    En France, une seule espèce pour cette famille depuis 1985 : Metcalfa pruinosa. Originaire d'Amérique du Nord, l'insecte est polyphage et les dégâts dus au miellat et à la fumagine affaiblissent les plantes. Elle est surtout présente dans le vignoble. Les nymphes sont caractérisées par la présence de filaments cireux. Deux ocelles ornent les ailes des adultes. Le seul prédateur naturel connu est le lézard.

  • Gerridae

    Appelées à tort "araignées d'eau", ces punaises se déplacent rapidement en glissant ou patinant sur la surface de l'eau. Les pattes antérieures sont courtes et ravisseuses.

  • Hydrometridae

    Ces "Phasmes d'eau" vivent en milieu humide, sur les plantes aquatiques et se déplacent sur l'eau pour attraper leurs proies.

  • Lygaeidae

    Essentiellement phytophages et granivores, elles arborent des couleurs vives aposématiques. 

  • Membracidae

    Appelés aussi "cigales bossues", ces insectes piqueurs-suceurs sont dotés d'un "casque" terminé en éperon qui recouvre leur dos. Souvent observés sur les arbres fruitiers.

  • Miridae

    Régime zoophage ou phytophage. Plusieurs espèces sont myrmécophiles. On les observe souvent sur les plantes herbacées.

  • Nabidae

    Généralement de coloration brun-jaunâtre à brun-roux, ce sont de grands prédateurs.

  • Nepidae

    Les "scorpions d'eau" sont de grandes punaises aquatiques portant un siphon respiratoire à leur extrémité. Les pattes antérieures ont la forme de pinces et sont dites ravisseuses. 

  • Notonectidae

    Punaises aquatiques nageant le ventre en l'air (bulle d'air ventrale). Elles volent très bien.

  • Ortheziidae

    Ce sont les cochenilles présentant un dimorphisme sexuel très net. Elles vivent en milieu humide, se nourrissant de lichen, mycelium, mousse. Les femelles sont recouvertes d'une cire blanchâtre formant des motifs sur leur dos.

  • Pentatomidae

    Ces "punaises à bouclier" ont le pronotum orné d'épaulettes et le scutellum grand et coloré rappelant la forme d'un bouclier. Elles sont phytophages et produisent une sécrétion dont l'odeur désagréable rendent les petits fruits immangeables.

  • Psyllidae

    Petits insectes phytophages produisant une cire abondante. Certaines espèces sont redoutées par les agriculteurs.

  • Pyrrhocoridae

    Espèce grégaire. De coloration noire et rouge, il n'y a que trois espèces en France. Elles sont granivores ou fructivores.  

  • Reduviidae

    Dotées d'un rostre épais, arqués, ce sont de redoutables prédatrices (insectes, araignées). Elles peuvent striduler en frottant la pointe de leut rostre sur un sillon strié sur la face ventrale.

  • Rhopalidae

    Difficiles à déterminer. Principalement phytophages, elles s'alimentent des parties reproductives des végétaux (fleurs, fruits, graines).

  • Scutelleridae

    Ce sont des punaises robustes, phytophages, dont certaines espèces causent des dommages aux cultures de céréales.

  • Stenocephalidae

    On les trouve sur les arbres et dans la litière au sol. 

  • Tingidae

    Ces belles punaises semblent recouvertes d'une fine dentelle : ce sont leurs ailes qui sont réticulées. Phytophage, chaque espèce est inféodée à une plante-hôte.

  • Veliidae

    Elles se déplacent sur les eaux à faible courant dans les endroits ombragés. Très souvent nocturnes, elles détectent leurs proies par les vibrations de surface. Contrairement aux Gerris, elles marchent plus qu'elles ne patinent.